Elle est originaire de Squatec dans le Témiscouata, au Québec, Canada.

Elle nait au milieu des forêts et des rivières, entre les lacs profonds et le grand fleuve.

Elle grandit au gré du vent et elle invente ses jeux.

 

Ses mains sont fébriles, anxieuses, créatrices.

Elle semble chercher quelque chose: elle arrache, elle attache, elle façonne sans relâche dans un éternel dialogue avec la matière. Celle-ci semble lui répondre.

Les Mythologies Intérieures

En cette période transitoire de sa vie, la matière la renvoie à sa propre nature.

C’est la pulpe du papier que ses mains ont choisie, sa fibre-jumelle.

Forte comme l’arbre dont elle est issue, capable de la finesse et de la subtilité de l’eau.

 

Par la verticalité des colonnes, elle lui parle de la grandeur des utopies humaines

et de la force qu’il faut pour les incarner;

par les formes, elle lui raconte sa propre histoire à travers ces images

de femmes racines, de femmes colonnes, de femmes marées,

de femmes fleurs et de femmes pierres;

par la répétition et la multitude, elle lui enseigne qu’on peut être capable

d’adaptabilité et de souplesse, de patience et de renouveau.

 

 
aaa.jpg
 

Suivre Geneviève LeBel:

  • Instagram

Contact:

lebartsvisuels@gmail.com

yes2.jpg